[Ibris] Spatioport

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mer 8 Mai - 4:07

Le pirate la regarde, presque surpris, puis passe d'elle à Hawk, puis de Hawk aux Cris, puis des Cris à Danny...

Avant d'éclater de son méchant rire en aboiements. Il en perd le souffle, s'en tenant le bide, plié en deux, avant de s'arquer en arrière, riant aux éclats, incapable de se contenir plus longtemps, une main sur le front.

C'est en riant toujours qu'il va se chercher un whisky on the rocks, qu'il se sert lui-même dans la cuisine, et il rit toujours alors qu'il revient dans la salle, son verre à la main et la bouteille dans la poche du manteau, et écrase du pied sa clope tombée au sol. Enfin, il se pose et semble se calmer, en tous cas assez pour s'allumer une nouvelle clope, poser sa bouteille contre une paroi, et taper dans son verre. Enfin, il calme le reste de rire qui refuse de quitter ses lèvres, repose son verre et s'approche de Danny, assez pour qu'elle doive loucher pour le regarder, et qu'elle se tape son haleine chargée d'alcool et de tabac en pleine poire.


"Scuse moi, morue, mais t'as l'impression que Hawk et moi sommes des estimés membres de l'alliance ? Toujours en service et impeccables ? Tu t'attends à quoi exactement, pov conne ? Que je te témoigne du respect ? J'ai aucun respect pour mes clientes. Tu pensais quoi ? Que j'allais en avoir pour toi ? Non mais tu te crois où ? Dans un vaisseau de pirates, putain d'imbécile ! Imbécile de putain ! Je suis pas ton ami, je suis pas ton indic, ton respect, tu iras le chercher ailleurs, tu seras bien gentille. Notre petite entreprise reste à flots parce qu'on est les meilleurs dans ce qu'on fait, parce que je suis le meilleur dans mon domaine. Parce que je pète des p'tits cons comme Leed au petit déjeuner. Parce que je peux entrer où je veux quand je veux et m'en sortir avec les plans les plus pourris de la galaxie. Parce que quand un putain de connard aux cheveux rouges se ramène et me demande une putain de blondinette, je me fais péter la gueule, je manque de crever mille fois, je perds un bras, je me fous dans une merde noire, je fous Pinko dans une merde noire, je fous la Galaxie dans une merde noire, mais à la fin de l'histoire, la petite blonde est dans mon vaisseau, saine et sauve. C'est pour ça que cette petite entreprise reste à flots. Pas pour la délicatesse et la compréhension que nous témoignons à nos clientes. Peut-être un jour ce sera la crise. Peut-être un jour il y en aura des vingtaines comme moi, peut-être un jour ce sera la crise et je serai forcé de me prosterner aux pieds de mes clientes, de les appeler "madame" et pas "p'tite pute" mais tu sais quoi ? Il y a des putains de chances que la Galaxie crève avant que ce magnifique jour arrive. Alors, en ce qui me concerne, t'es qu'une putain de pimbêche pour qui crever pour un mec, le souvenir d'un mec, la cause d'un mec, te donne une putain de trique. Ne t'attends même pas à avoir une fraction de nanomètre de respect de ma part. Je pisse sur les raisons que tu as de foutre ta vie en l'air. Je pisse sur ta détermination. Tu veux limiter notre relation à un simple contact "client/employés" ? Bah vas-y. Mais la Hawk&Ban Co fait dans le cassage de gueule, l'infiltration, la piraterie, le sauvetage d'espèces artificielles, la garde d'enfants, le poutrage de Destructeurs, la prise d'otages, le dénouement de complots millénaires, le transport de colis, et une myriade d'autres choses, mais PAS dans la courtoisie. T'es bonne qu'à écarter les cuisses et mordre l'oreiller. Tu le fais pour une cause au lieu de pour la thune. C'est plus con. Pas plus noble. Et du gâchis d'espace et d'oxygène, au demeurant. Alors, ne t'attend pas à ce que je prenne des gants avec toi, morue. Ah, et pour la dernière PUTAIN de fois..."

Il recule et se pointe du pouce.

"Moi mon taff c'est de faire l'impossible, voir l'invisible, toucher l'intangible, briser l'indestructible... Alors pour qui est-ce que tu me prends, MORUE ? Pour le putain de preneur de décisions en chef ? FAUX !"

Il pointe Hawk du pouce.

"Lui, son taff c'est, entre autres, de gérer les putains de morues qu'on se tape comme clientes. C'est LUI qui a un problème avec aller se geler les couilles sur Geddon-Mes-genoux, alors c'est avec LUI que tu traites, que tu décides si on y va, ou pas, et pour quel putain de prix. Arrête de me regarder et de me balancer "Je peux toujours aller me trouver un autre vaisseau..." avec ta petite voix d'abrutie. Comme si j'allais te prendre en pitié, comme si j'allais intervenir pour faire ce putain de choix à ta place. J'en ai rien à foutre de qui tu prends pour aller se faire geler les burnes. Tu veux ma putain d'opinion ? Tu serais plus heureuse si je te tuais sur place. Tu serais plus heureuse si je t'envoyais te faire foutre et coupais tous les ponts. Tu serais plus heureuse si j'utilisais tous les pouvoirs que j'aie pour te faire perdre la raison et ta cause. Sauf que c'est ton putain de choix. Alors je peux juste croiser les bras et te laisser foutre le peu qu'il te reste de vie en l'air. Et te traiter de conne. Alors je fais exactement ça. Tes pourparlers pour savoir si on va sur Geffon-Mesburnes, etc, etc, etc... Tu vois ça avec Hawk. Moi je m'en bats les reins que tu quittes ma sphère de protection et que tu ailles te faire fumer par l'autre crétin de Carnage, ou la première menace sérieuse que t'aies pas vu avec tes putains de pouvoirs. Ou que tu aies vue mais que tu sois infoutue d'y faire quoique ce soit. Alors je vais me rasseoir avec mon putain de verre et ma putain de clope, et ricaner comme le putain d'asocial que je suis pendant que tu vois les détails avec Hawk. Puis, je vais foutre le bordel. Ou, quand, comment, avec qui, je me suis pas encore décidé, mais je sens que ça me viendra tout seul le moment venu."

Aussitôt dit, aussitôt fait, le voilà rassis avec son verre entre les jambes et sa bouteille à côté de lui, sa clope au coin du bec et l'air le plus insouciant du monde sur son visage.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Mer 8 Mai - 13:28

Alors que Ban parlait, Pinko a rangé les Cris et s'est redressée. Elle observe le pirate d'un air à la fois terrifié et perplexe, au bord des larmes.
Danny se redresse en soupirant.


"D'accord... Souffle-t-elle, lasse, avant de se tourner vers Hawk. Tu veux bien venir avec moi dehors, s'il-te-plaît?"

Alors que l'humain acquiesce d'un bref hochement de tête et s'extirpe de son fauteuil, la jeune femme caresse doucement la tête de la petite rehorith, avant de sortir avec lui. Le silence retombe dans le vaisseau, aussi lourd que le chagrin silencieux de Pinko, qui fixe le contenu de la bourse sans rien en faire, sous l'oeil curieux du Denor Jaguatt qui s'est assis sur ses genoux.

avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mer 8 Mai - 21:32

Le pirate, toujours son verre entre les pattes, fait signe à Pinko de s'approcher, et la tient contre son flanc.

"Tu es une enfant. Oui, tu es forte, oui, tu es intelligente, mais tu restes une enfant. Tu connais la différence entre un adulte et un enfant ? L'adulte connaît la différence entre le plaisir et le bonheur. Je suis un tueur, et j'aime ça. Me tenir au-dessus des cadavres fumants de mes ennemis, dans un vaisseau éventré par le mien... Invincible et grandiose, ce moment, ce moment de victoire, m'emplit d'un plaisir sauvage, presque indescriptible... Mais pas tout à fait. Quiconque est bon à quelque chose aime ce quelque chose. Moi je suis bon à faire du mal au gens. Alors ne devrais-je pas me contenter de blesser et tuer ? Non, absolument pas. Et tu sais pourquoi ? Parce que quand je te vois t'amuser avec tes crayons, quand je vois Hawk t'investir, t'apprendre des choses... Je suis plus heureux que je ne le serais jamais en prenant la vie d'un autre. Te rencontrer, rencontrer Hawk, Lorelei... Et même Danny, m'a apporté plus de joie que j'en aurai cru possible. Je ferais tout pour vous... Tuer, bien sûr, mais aussi épargner. Parce que ces moments avec vous sont plus importants que la population de planètes entières... De la galaxie entière. Parce que je vous aime, à ma façon, et que votre sourire me procure un bonheur indescriptible. Et c'est pour ça que je ne peux pas pardonner à Danny."

"Je t'ai donné la différence entre un adulte et un enfant, mais t'ai-je parlé de leur devoirs ? Le devoir d'un enfant est de grandir. Le devoir d'un adulte est de poursuivre le bonheur, pas juste le plaisir. Pour montrer à l'enfant, pour lui donner un exemple, pour lui donner un point de repère. Pour que l'enfant, une fois adulte, sache ce qu'il doive faire et comment le faire. Danny ? Elle préfère être malheureuse, mais noble. Suivre son but, sa quête. Fadaises ! Ce n'est pas un exemple à montrer aux enfants ! Ce n'est pas la manière dont on doit vivre ! C'est refuser son rôle d'adulte, sa responsabilité, son devoir le plus intime ! Et tout ça pour un devoir imposé par autrui... C'est impardonnable."

"Tu comprends ce que j'essaie de te dire ?"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Mer 8 Mai - 22:02

Pinko fait oui de la tête, puis lève vers Ban une paire d'yeux humides. Partant de ses prunelles, se dessinent de fins rayons d'or, tirant sur le jaune. La sang de Ban a peut-être fait plus de dégâts en elle qu'il ne l'imaginait.

"Mais Danny elle fait pas ça pour des gens qu'on connaît pas...Elle fait ça pour nous, je l'ai vu dans sa tête, même si elle voulait pas que je le vois! Elle veut pas qu'on ait des problèmes à cause d'elle!"

Elle baisse les yeux.

"Elle se trompe, Danny? Pourquoi c'est pas bien, ce qu'elle fait, si elle nous aime?""
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mer 8 Mai - 23:42

"Parce que dans son scénario, elle ne se voit pas survivre."

Le pirate tire doucement sur sa clope, exhalant lentement.

"Dans ce jeu d'échecs interstellaire, Danny et moi sommes des pions sacrifiables. On attend de nous qu'on tienne notre rôle dans cette histoire invraisemblable. Et ce rôle se terminera vraisemblablement vers notre mort. Pour sauver la Galaxie... Et peut-être même un peu plus. Je te déconseille d'aller dans ma tête, mais si jamais tu le faisais, tu verrais une différence fondamentale entre moi et Danny. Je fais ça pour survivre. Si je ne remplis pas ce rôle, tout le monde mourra. Toi et moi compris. Donc je dois l'accomplir pour vivre. Mais je ne compte pas me sacrifier pour cela. Oh, oui, j'ai d'immenses chances de mourir... Mais ce n'est pas mon but. Parce que tu seras triste si je meurs. Alors, même si toutes les chances sont contre moi, je serrerai les dents et me battrai pour vivre, ne serait-ce qu'un instant de plus. Parce que c'est un instant où je serai heureux de vous avoir à mes côtés et où vous ne serez pas encore tristes de m'avoir perdu. Essayer jusqu'à la dernière seconde, parier sur la vie... C'est l'exemple qu'une génération doit montrer à l'autre. Est-ce que Danny parie sur la vie ? Non. Héroïne tragique, elle se sacrifie pour nous. C'est ça le message ? Essayer jusqu'à ce que les choses se corsent et fuir, mourir, de son propre chef en espérant que tout se passe pour le mieux ? Non. C'est là où Danny se trompe. C'est là où Danny est égoïste. Oui, elle se sacrifie par altruisme, mais refusant de chercher à vivre, posant la douleur que nous infligera sa mort en mal nécessaire, elle fuit ses responsabilités. Je t'ai parlé du devoir des adultes et des enfants. Pourtant, il y en a un autre. Celui de tous les êtres vivants : Vivre. Vivre jusqu'au dernier moment, jusqu'à l'ultime seconde. Parce que personne n'est jamais seul. Parce qu'il y aura toujours quelqu'un, quelque chose, pour nous pleurer. Il n'y a qu'un seul moyen d'accepter, d'honorer cette réalité. C'est de vivre jusqu'au bout, au maximum de nos capacités. C'est de parier sur la vie, toujours, quels qu'en soient les sacrifices."

"Danny veut nous protéger ? J'en conviens. Sauf que c'est futile ! Qui d'entre nous n'est pas mêlé à cette histoire ? En quoi s'écarter de nous nous protégera des ennuis qui sont déjà les nôtres ? Elle espère juste avoir moins mal, moins souffrir. Elle espère qu'en fermant les yeux, les problèmes disparaîtrons. Elle préfère s'imaginer que tout est de sa faute et que sa disparition nous fera à tous le plus grand bien, sur le long terme. Elle refuse de voir ton visage en pleurs au moment de sa mort. Elle refuse que sa mort puisse être repoussée. Elle refuse notre aide, elle a son scénario et veut s'y tenir. Alors oui elle a tort et non, en définitive, elle ne fait pas ça pour nous. Elle fait ça parce qu'elle a peur."

"J'ai utilisé pas mal de mots compliqués, tu me suis toujours ?"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Ven 10 Mai - 10:25

"Oui."

Pinko se blottit un peu plus contre Ban et garde le silence quelques secondes.

"Quand je serai grande, et quand vous serez tous morts, ben j'aimerai plus personne. Parce que quand on aime des gens, ça fait faire plein de trucs complètements bêtes."

A l'extérieur, la conversation entre Danny et Hawk semble tumultueuse, sans être suffisamment forte pour que la rehorith et le mutant discernent le moindre mot.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Sam 11 Mai - 10:45

Le pirate lui passe tout doucement un bras autour des épaules.

"Hey, si je suis suffisamment têtu, je pourrai bien refuser obstinément la mort et tous vous survivre !" Lance-t-il avant de partir d'un bon rire. "Pour le reste, tu as le droit de faire les choix que tu veux pour ta vie, si tu peux essayer de ne pas oublier le devoir des êtres vivants et des adultes, si mes mots restent gravés dans ta mémoire, alors tant mieux, je serai content. Mais une fois adulte tu auras le droit de faire tes propres choix. Alors si tu décides de ne plus aimer personne, c'est ton droit. N'oublie juste pas qu'on a toujours le droit de changer d'avis... Et qu'on ne décide pas de ces choses là. Je ne pensais pas vous aimer, Lorelei, Danny et toi. Et pourtant c'est le cas ! Si je peux te donner un conseil, c'est de ne pas te retenir, de ne pas hésiter. Ne laisse pas un choix, une décision, une pensée, se mettre en travers de toi et de tes sentiments. Si tu doutes de ce que tu ressens pour quelqu'un, si tu as peur de ressentir quelque chose pour quelqu'un, c'est que tu le ressens déjà... Mais que tu te refuses d'accepter ce sentiment. En fin de compte, les sentiments l'emportent toujours sur la raison. La vie est courte, ne perd pas de temps en tergiversations."

Il sourit et boit un peu.

"Et je ne vois pas en quoi sauver toute une Galaxie est un truc bête !"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Jeu 23 Mai - 9:56

"C'est mourir pour ça qui est bête."

Elle hausse les épaules, puis tourne la tête vers le SAS.
Dans l'instant qui suit, Hawk surgit dans le cockpit comme un beau diable, l'air furieux.


"Pourquoi faut-il toujours que vous essayiez d'être plus abrutis l'un que l'autre!? S'écrie-t-il. C'est quand même dingue d'en tenir une couche à ce point, bordel!"

Pour rejoindre la soute, il doit passer devant Ban. Sans s'arrêter, il prend juste le temps de lui dire, sur un ton agacé:


"Elle reviendra pas! On peut se casser d'ici."

Il marche tellement vite qu'il ne lui faut qu'une poignée de secondes pour disparaître au fond du couloir principal, sous le regard tranquille de Pinko. Comme toujours, il va bricoler pour se calmer les nerfs et sera sans nul doute opérationnel et calme en moins d'une heure.
La rehorith, d'un calme olympien, lève les yeux vers Ban:


"On va où alors?"
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Jeu 23 Mai - 13:08

"Ne m'enterre pas si vite, je suis doué pour poser un lapin à la mort ! Et je ramènerai Danny aussi, tant que j'y suis."

Il sourit en frottant la tête de la gamine. Un peu d'espoir est toujours une bonne chose. Avec modération.

Puis il se lève et se dirige tranquillement vers sa cabine, où il se branche au réseau, voire si Leed ou les Rehoriths lui ont envoyé la position d'un chaton égaré à ramener au grand papa One.
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Lun 3 Juin - 13:11

Ban n'est pas déçu: un message vidéo de Leed est arrivé quelques minutes plus tôt.

"Hamani nous a indiqué la position de deux rehoriths de lignée P, Paint et Phoebus. Ils se trouvent actuellement sur Huster. D'après lui, Pinko devrait être capable de les pister et de vous mener directement à eux.
Nous pensons qu'ils seront faciles à capturer si elle vous aide à les convaincre, mais vous devrez d'abord éloigner leur tuteur, un autre rehorith du nom de Legend.
Hamani ne tient pas à ce qu'il soit capturé tout de suite, car il est chargé d'un autre P, qui a vraiment besoin de sa présence.
Recontactez-moi s'il vous faut plus d'informations.

Leed'Ohsa. Terminé."
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Lun 3 Juin - 15:39

Le pirate se décapsule une bière et en prend trois autres. Ainsi chargé il va, tranquillement, vers la soute, où Hawk passe ses nerfs sur la mécanique.

Un peu embarrassé, il ne sait trop quoi dire, alors il s'assoit près de Hawk et dépose les bières près de lui. Il garde le silence un bon moment, avant d'enfin prendre la parole.


"Il y a quelque chose que tu veux faire ? La, maintenant, tout de suite ? Quelque chose d'important ? Moi oui. Je sais que toi, ces histoires à la con de sauvetage de la Galaxie ça ne t'arrache qu'une mi-molle, et encore, les jours où tu y crois...."

Le pirate ne finit pas sa phrase, et à la place, attaque par surprise avec une question.

"Tu penses quoi de Pinko ?"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Lun 3 Juin - 21:41

Hawk s'était retranché dans la soute, loin de la bêtise de l'univers, pour travailler sur du concret et réparer du réparable.
La mécanique, pour se vider la tête, il n'y avait que ça de vrai! Quand il se battait avec l'injection d'un moteur pour tirer le meilleur d'un appareil, il oubliait tout ce qui pouvait le tourmenter, se sentait suffisamment fort pour faire face à tous les imprévus et suffisamment malin pour remettre de l'ordre dans ce qui devait l'être. Tout du moins, la majorité du temps....
Ce jour-là, oublier était un poil plus difficile que les autres jours. En fait, c'était devenu difficile quand il avait accepté de devenir l'associé de Ban, et il s'en rendait compte trop tard. Il se rendait toujours compte de tout trop tard!
Il se demandait souvent s'il était débile, ou juste un peu trop simple pour se torturer l'esprit autant que le faisaient les autres, pour aller chercher la petite bête là où il pouvait parfaitement ne pas y en avoir. Et il répondait toujours à cette interrogation de la façon suivante: il n'était tout simplement pas suffisamment tordu pour voir le Mal partout et il avait le tort de croire que le Bien, en revanche, pouvait se cacher dans tous les coins! Résultat des courses, malgré une certaine méfiance héritée de ses années de service au sein de la Coalition humaine, il était toujours le premier à s'embarquer dans des histoires à en vomir trois fois ses tripes et le dernier à s'en sortir indemne!
Cette fois, alors qu'il avait cru que la vie serait plus rose hors des ténèbres et des flammes de la Mine, il se demandait chaque jour s'il n'aurait pas été plus sage de sa part d'y rester! Il était devenu si mauvais en relations humaines que les tensions à bord du vaisseau le dépassaient complètement et qu'il ne valait pas mieux que les autres sur bien des points. Pire encore, son légendaire courage prenait un coup de massue à chaque nouvelle dispute et il les redoutait plus qu'un duel de pistolaser à l'ancienne. Alors quand venait le temps de raisonner calmement au milieu du désordre et de faire preuve d'un peu plus de sagesse que les autres, il n'employait jamais les bons mots, se perdait bêtement dans ses explications et finissait par faire preuve d'autant de hargne que tous les autres participants au dit désordre.
Bah, à quoi lui servait de réfléchir autant! La seule chose pour laquelle il s'en voulait, ce jour-là, c'était d'avoir laissé filer Danny, et de s'être retenu de mettre une bonne trempe au capitaine! Ils méritaient tous les deux une bonne remise à l'heure, et il les avait juste laissés s'enterrer dans leur connerie respective!
Le bruit de décompression de la porte attira son attention et il sut tout de suite, au son du manteau qui se froisse, que c'était Ban. Il jeta un bref coup d'oeil dans sa direction, et soupira discrètement. Ce n'était pas le moment d'être le plus con du lot, mais avoir l'air trop sage lui aurait foutu les boules.
Il continua tranquillement ce qu'il était en train de faire, laissant le pirate s'installer sans rien dire, et attendit que ce dernier parle le premier.


"Il y a quelque chose que tu veux faire ? La, maintenant, tout de suite ? Quelque chose d'important ? Moi oui. Je sais que toi, ces histoires à la con de sauvetage de la Galaxie ça ne t'arrache qu'une mi-molle, et encore, les jours où tu y crois...."

C'était peu de le dire! La Galaxie s'était sauvée toute seule jusque là, non? C'était sûrement mieux de la laisser faire, ou de vivre à fond avant de crever avec elle... Il en avait des choses à faire, lui! Ca, oui! A commencer par aller mettre la main sur Naïra et casser la gueule au pauvre type que les Horusiens payaient pendant qu'elle trimait dans une des ses usines d'armement...Et dire qu'il était à Ibris...

"Tu penses quoi de Pinko ?"

Hawk soupira. Naïra était forte, en sécurité, et bien traitée... S'il volait à son secours avant d'aller à celui de la galaxie, elle lui ferait une scène et demanderait le divorce...Il posa la clé qu'il utilisait, se redressa et alla s'asseoir lourdement non loin de Ban, saisissant une bière dans la foulée.


"J'en pense qu'elle progresse."

Pinko l'avait surpris sur bien des points: elle avait évolué dans le bon sens, se tendant vers une attitude générale positive quand il semblait y avoir encore peu d'espoir de rattraper les erreurs de ses créateurs. Il avait révisé sa façon de considérer les Rehoriths grâce à elle. Tout du moins ceux de sa lignée et des suivantes, puisque les plus âgés ne pouvaient plus se défendre d'avoir encore une once d'innocence au fond du coeur.


"C'est une bonne petite. Un peu flippante, mais gentille quand même. Et ça va en s'améliorant."

Il but une longue gorgée, avant de se tourner vers Ban.

"C'est quoi le problème?"


avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mar 4 Juin - 1:46

"Le problème... Ma montagne absolue de problèmes on va dire. Il n'y a pas de problèmes avec Pinko là, tout de suite, elle a revu un peu de sa famille dernièrement et, si je m'inquiète vis-à-vis de l'influence de mon Essence sur elle, pour l'instant ça va. Quand je finirai par passer l'arme à gauche, on aura... Non, VOUS aurez d'autres soucis mais bon, tu sais bien, chaque chose en son temps. Mais c'est vrai, elle s'améliore la Pinko. Et une partie non négligeable est due au fait qu'elle s'éloigne de la puissance qui l'a asservie jusque là. C'est de la liberté qu'elle s'est vue offerte. Elle a choisi une voie moins sombre que la précédente et si on ne peut pas s'attendre à ce que tous ceux qui ont le choix la suive, cette voie, ils ont le droit d'avoir le choix, d'exister en tant qu'êtres vivants, pleinement."

Le pirate tape dans la bière, s'arrêtant un bon moment.


"Ce que j'essaie de te dire c'est que des Rehoriths, alliés à la Coalition, m'ont abordé. Ils veulent que je fasse de la libération de leur confrères une activité chronique. Ils m'ont envoyé les coordonnées de deux autres Rehoriths de la génération P. Donc pas plus vieux que Pinko. La mission serait d'aller sur Huster, les pister grâce à Pinko, leur péter les dents, les kidnapper et les ramener à One. En échange, je reçois de l'aide pour tout ce bordel de sauvetage galactique, et on peut négocier un dédommagement financier... Dangers, bordels, coups dans le dos, tu connais la rengaine."

"Par contre, t'es pas obligé de rempiler. On peut juste signer un papier qui prouve qu'une fois que j'aurai clamsé, tu récupèreras légalement tout ce qu'il me reste. T'es pas obligé de me suivre dans tout ce bordel. T'as aussi tes propres affaires à régler et des gens à voir avant la fin programmée de la Galaxie."

Le pirate soupire.


"Et il faudra qu'on m'explique pourquoi l'humeur est aussi pourrie dans ce putain de vaisseau. Normalement il n'y a que MOI qui suis insupportable !"
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Mar 4 Juin - 17:42

Des Rehoriths, hein? Une sacrée révolution devait être en marche pour que des Rehoriths assez sages pour négocier avec Ban l'aient fait au beau milieu d'une cité altalavirienne. Si les premières lignées se rebellaient, ils finiraient tous par être libres, et l'Empire vivait sûrement déjà ses dernières heures...Hawk aimait bien le concept.
Il aimait moins que Ban lui parle comme si rien d'autre que le matériel n'avait d'importance à ses yeux, mais garda le silence jusqu'à ce qu'il eut fini.


"Personne a dit le contraire, même si Danny peut rivaliser avec toi sans problème! Le fait est que vos humeurs déteignent sur le reste de l'équipage! Vous n'avez qu'à faire des efforts et tout le monde s'en portera mieux."

Tsss, il se serait donné des claques! Parler de Danny comme si elle était toujours là! Quel idiot! Elle ne reviendrait plus et c'était sûrement de sa faute.
Bref, il était temps de jouer cartes sur table avec le gosse pour qu'il comprenne un peu mieux les motivations du vieux loup qui lui servait d'associé.


"Ok, hum...Je vais être franc avec toi, comme d'habitude, mais là, tu m'excuseras, il va falloir que je fasse dans le sentimentalisme. Je serais infoutu de t'expliquer pourquoi, mais Danny, Pinko et toi, c'est comme si vous étiez mes gosses. Ok, nos relations sont rarement au beau fixe, mais on a traversé pas mal de choses tous ensemble, en très peu de temps, et on s'en est toujours relevé tous ensemble. Quoi qu'on en dise, on peut compter les uns sur les autres, et on est attachés les uns aux autres. Y a une cohésion, comme dans toutes les fichues familles, même si parfois ça paraît pas évident. "

Il but de nouveau. Ce qui n'était pas évident, c'était de trouver les mots justes. Qu'est-ce qu'il pouvait être mauvais à ce jeu-là!

"Alors faut que tu comprennes que j'en ai vraiment rien à foutre de ton héritage. Y a pas si longtemps, j'étais en prison et j'avais pas l'espoir d'en avoir un, je me voyais repartir de zéro, tout reconstruire avec rien, je rêvais pas d'une retraite avec des enfants supplémentaires et un tas de ferraille pour maison! Je signerai aucun papelard. Je vais venir avec toi parce que t'es infoutu de te débrouiller tout seul et qu'il est pas question que Pinko bouffe des plats réchauffés parce que je serais trop loin pour lui faire à bouffer. Et parce que même si j'arrive toujours pas à lui parler, je peux pas abandonner Lei encore une fois."

Il baissa brièvement les yeux, il ne comptait pas en rajouter sur le sujet. Il n'y avait pas de fierté à être un mauvais père. Puis, en l'espace d'une seconde, son regard s'arma d'une sacré hargne, et il attaqua le pirate avec:

"Je viendrai avec toi parce que vous entendre, toi et Danny, préparer votre mort comme si personne pouvait rien y faire, ça me fout carrément les boules! Parce que je compte pas te laisser crever sans avoir essayé d'y faire quelque chose, et que je suis trop vieux pour que tu puisses me convaincre que c'est complètement inutile! Si tu te poses vraiment la question, oui, j'ai une chose importante à faire pour moi-même et pour Lei. Je suis pas sûr qu'elle me suivrait, mais si on devait partir de notre côté, qui ferait faire ses devoirs à Pinko? Qui viendrait te recoudre à chaque fois que tu te coupes avec un bout de papier? Qui pourrait rafistoler Jack-E quand tu le déglinguerais avec un décollage trop brusque? Alors? Hein? T'as pensé à tout ça? Y a tellement de choses avec lesquelles t'es pas fichu de te débrouiller!"

Un sourire au coin des lèvres, il ajouta:

"T'es un énorme boulet, gamin. Je peux pas te laisser essayer de sauver la galaxie tout seul, tu serais bien capable de la faire sauter à la place..."
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mer 5 Juin - 4:38

L'ancien mercenaire partit d'un petit rire, buvant à bonnes gorgées sa bière.

"Héhéhé... Si j'avais pas besoin d'un associé, j'en aurai pas recruté un !"

Il hausse les épaules.

"Et pour mon sale caractère, il va falloir que tu vives avec, je compte pas changer ! Tous ces putains de crétins galactiques comptent sur mon "sacrifice héroïque et altruiste" pour sauver leurs billes ! Je peux pas jouer au con et tout faire foirer pour les emmerder, mais en échange, je rendrai chaque putain de seconde de mon existence insupportable à toute cette putain de galaxie. Ma petite vengeance perso, tu vois ?"

Il glisse un regard ronchon sur le vieux con.

"Et arrêtez de m'enterrer aussi rapidement, merde ! Danny va vers son destin comme si elle se rendait à son enterrement, mais moi j'ai pas l'intention d'abandonner ! Allez, Carnage, Andante et tous les connards affiliés à ces deux tanches, ça se fait !"

Le pirate tente un sourire féroce pour aller avec son bluff, mais n'y parvient pas totalement.

"Ouais, tout ça et survivre en plus... Tu m'excuseras de préparer mon testament. Je ne suis, en définitive, qu'un putain d'humain, avec des origines un peu particulières, certes, mais rien de plus qu'un putain de primate. Et en face on m'aligne des connards capables de conjurer des trous noirs à volonté. Deux en plus. Et ils ont aussi tout un tas de connards sous leurs ordres. Tous issus d'une ancienne race corrompue, et évidemment, tous plus forts les uns que les autres. Et Carnage a en plus une armée de Rehoriths, hein, juste pour me simplifier la vie... C'est trop ésotérique pour toi, hein ? Pour parler en termes que tu connais, c'est l'équivalent d'affronter en bataille rangée deux Arma et toute la flotte Horusienne juste avec le Pigeon Century. Là, tu comprends l'énormité du bordel ? Sauf que si je ne le fais pas, personne de meilleur ne le fera. Alors je vais le faire. Et avec un putain de sourire. Mais en vous traitant tous d'enculés jusqu'à la dernière seconde."

Le pirate se sort et s'allume un clope, avant d'en passer une à Hawk.

"Et tu te fourres le doigt dans l'oeil niveau ambiance du vaisseau. Ok, je suis un chieur, et Danny est une femme, donc, par la plus pure définition, une putain de chieuse de l'enfer. Mais quand elle ne me souffle pas dans les bronches, je peux vivre avec. Pire, l'ambiance du vaisseau était déjà bien pourrie avant qu'elle ne se réveille et me bullet cancel les burnes comme si elle tentait de péter le highscore à Touhou. Parce que j'ai beau être un chieur, mais tant que je te traite pas de McVieuxcon, tu arrives à me supporter, Lorelei arrive à me supporter et Pinko, grands dieux, m'apprécie. Bon, Lorelei peut pas sentir Danny, mais le problème ne va plus se poser. Par contre, ce qu'il m'inquiète un peu plus, c'est la froideur de vos rapports."

Ban tire un bon moment sur sa clope.


"Ecoute, t'as été enfermé dans une prison pendant perpète les oies, avec ton voisin qui pourrait te trancher la gorge pour te piquer le peu de bouffe que tu as, ou pour jouer avec ton cul. Quand tu sors, tes contacts t'ont délaissé, trahi... Alors t'as pas vraiment eu quelqu'un à qui parler depuis un bon putain de moment. Certes, la mécanique c'est bon pour les nerfs, c'est... Mécanique, justement, logique. Un coupleur a ions a toujours trois sorties, qu'il faut foutre au décomplexeur, au stabilisteur et au condensateur, avant de rebrancher le tout sur le circuit principal. Les règles sont clairement établies et tant que tu les suis, tout se passe parfaitement. Sauf que les gens c'est vachement plus compliqué et que même calmé on peut être dépassé par tout ce bordel. Moi pour y voir plus clair, je tue des cons jusqu'à ce que je me sente mieux. Sauf que toi t'es un gros ours en peluche, alors ça va pas le faire. Alors pourquoi ne pas en parler, tout simplement ? Pas forcément avec Lorelei, je sais que c'est pas aussi simple, mais tu peux toujours m'expliquer le putain de problème, Hawk. T'es trop vieux pour ignorer les bienfaits de la confession, mon grand."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Mer 5 Juin - 18:54

HRP/ Carnage n'a pas les Rehoriths pour lui, ils sont à l'empire. Carnage est seul, et bien seul. /HRP



Hawk avait commencé par écouter Ban avec un certain sérieux. Et puis, au bout d'un moment, il avait un peu décroché, suivant la suite d'une seule oreille. Qu'est-ce qu'il rabâchait! Toujours la même histoire!
Il refusa d'abord poliment la cigarette que le pirate lui proposa, et puis, traité de "vieux" beaucoup trop souvent à son goût -Une seule fois suffisait- finit par prendre le paquet et s'en servir une tout seul. Bon sang, mais quelle pipelette! Et quel foutu emmerdeur! Il cherchait vraiment à l'agacer avec ses insinuations débiles sur son âge et son coeur en sucre! Non, il était pas vieux! Et si, l'ambiance du vaisseau était beaucoup moins pourrie avant que Danny et Ban soient de nouveau réunis!
Ok, Hawk devait bien admettre qu'il avait été plutôt contrarié par sa balade avec Keyshan, par la disparition de Danny et enfin par sa propre incapacité à gérer le problème Lei, mais il y avait de quoi, non? Sans compter sur toutes ces histoires débiles d'apocalypse générale...
Bah, il n'était pas très utile d'argumenter avec Ban: il ne vivait assurément pas dans le même monde que lui, et avait peut-être un peu de mal à saisir le concept de l'extériorisation involontaire des émotions. Sûrement beaucoup de mal, en fait!
Lui parler? Tssss...
Il tira une grosse latte sur la clope alors qu'il se faisait encore traiter de vieux, puis termina sa bière d'une traite.
Oui, il avait besoin de parler et il n'y avait pas vraiment d'oreilles attentives à bord du Pigeon Century. Mais parler à Ban...Pour ramasser une bonne leçon de morale ou des moqueries....Merci du cadeau!
Il dévisagea le pirate un bon moment, ouvrit la seconde bouteille de bière et but une grosse gorgée, le dévisagea encore.
S'il devait récolter les conneries du gamin, il pourrait toujours faire la sourde oreille.
Au pire, il lui casserait le nez et on en parlerait plus!


"Je veux bien t'expliquer le problème gamin, mais faut remonter dans le temps pour comprendre l'histoire, et ça va prendre des plombes de tout te raconter."

Il ne savait plus trop s'il se cherchait encore une excuse, ou s'il testait le gosse pour savoir à quoi s'attendre.
Il n'avait jamais parlé à qui que ce soit de ce qui s'était passé 11 ans plus tôt, de ce qui l'avait conduit au fin fond de la Mine. L'abcès avait besoin d'être crevé, mais avec la mauvaise aiguille, la plaie pourrait s'infecter, et rester définitivement ouverte.

"Mais bon...Si t'as du temps à perdre..."
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Mer 5 Juin - 20:18

"Pas de soucis associé, donne-moi juste une seconde."

Le pirate sortit de la soute à pas lestes, alla chercher trois douzaines de bière en renfort, un vieux whisky pour les moments difficiles et une cartouche de clopes pour aller avec sa douzaine de cigares. Enfin, il prit une pancarte qu'il pendit à la porte de la soute "Réparations délicates en court, prière de ne pas déranger". Et enfin, retourna s'asseoir à côté de Hawk.


"J'ai rien contre les histoires longues, mais faut se préparer, ça le fait pas de se barrer au milieu. Bon, je crois qu'on est parés, tu peux y aller, camarade."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Jeu 6 Juin - 0:45

Hawk resta tranquille en l'absence de Ban. Il descendit sa deuxième bière comme un horusien désarmé, en se demandant par où il allait bien pouvoir commencer. Quand le pirate revint de la chasse, il n'avait pas l'ombre d'une réponse.
Il se gratta le sommet du crâne un moment, espérant sans doute trouver un peu d'inspiration dans ce geste, et finit par soupirer.


"Je faisais partie de la Coalition Humaine. J'étais major. C'est là que j'ai appris à me battre, et que je me suis fait les griffes. C'est là aussi que j'ai rencontré ma femme, Naïra, et la plupart des gars que tu dois bien connaître aujourd'hui pour leurs postes haut-placés dans l'Alliance. On formait une belle brochette d'humains un peu stupides que les autres races de cette galaxie regardaient de haut, jusqu'à ce qu'on sauve les fesses des Altalaviriens sur Soraya, quand les faux-cons ont décidé de leur voler la planète. On était fier de ce qu'on avait fait, on l'a fêté pendant des jours, et ça a valu aux humains la chance de pouvoir faire partie de l'Alliance, en comité restreint. Les Têtes de la Coalition se sont concentrées là-dessus, et sur les opportunités que ça offrait aux terriens de pouvoir s'installer sur les planètes alliées, à tel point que la Coalition elle-même a pris un claque, et s'est cassée la gueule quand on l'a envoyée défendre l'Arma 3 contre ces foutues têtes de piafs."

C'était un souvenir douloureux. Hawk attaqua sa troisième bière sans une once d'hésitation.

"Après ça, y avait plus d'armée humaine à proprement parler. Certains en ont profité pour déserter et se gaver des ressources aliens, d'autres ont immédiatement juré fidélité à l'Alliance, et d'autres encore, comme moi, ont préféré continuer à se battre contre l'Empire à leur façon. La contrebande! C'était le grand espoir de pas mal de rescapés de l'Arma3, leur avenir radieux! Mon avenir radieux, entre autres. Même les plus grandes familles ont misé là-dessus: les Margrace, les Sevenfields, les Valentine, et même le père d'Olympe, si tu veux tout savoir... On était nombreux, alors on s'est tous mis d'accord sur une ligne de conduite à tenir. Chacun faisait ce qu'il voulait de ce qu'il gagnait et on ne se tirait pas dans les pattes. Au départ, tout le monde a tenu parole, les ressources étaient nombreuses et les Horusiens un peu trop sûrs de leur supériorité, et puis les Guildes hoshalines et les contrebandiers extérieurs s'en sont mêlés, et un énorme bordel a commencé à montrer le bout de son nez! Certains se sont entretués pour des bricoles, certains ont préféré jouer les traîtres...Bref. L'activité est devenue carrément craignos et c'est de là que la piraterie qu'on connaît aujourd'hui a commencé à se répandre. "

La clope s'était consumée jusqu'au filtre. Il posa le mégot près de lui et but de nouveau, avant de poursuivre:

"Tu vas me dire que tout ça c'est de la culture générale, surtout pour un type comme toi, mais faut que je replante le décor, histoire de pas laisser ma mémoire me trahir, tu vois. Un truc de vieux, quoi...Enfin bon, Naîra et moi, on évitait tout ce raffut et on n'était pas vraiment les meilleurs dans ce domaine. Ceci dit, le commerce était prospère, on avait un vaisseau magnifique, le Stellar Wing, et un équipage de 24 hommes triés sur le volet. Quand elle est tombée enceinte, on s'est acheté une petite maison sur Lon-Sicon, histoire d'avoir un pied-à-terre, et on a mis de l'argent de côté. De temps en temps, on s'offrait des vacances pour retaper la baraque, jusqu'à ce qu'elle soit enceinte jusqu'aux yeux et qu'on soit obligés de s'y installer à plus long terme. J'avais un très bon second à bord du Stellar, Nash, un type qui disait tout le temps que ses origines remontaient à loin et qu'il était Amérindien. C'est à lui que je dois mon surnom d'ailleurs, Chogan, il paraît que ça veut dire oiseau noir en indien, il m'appelait comme ça à cause de l'aigle noir que je me suis fait tatouer quand je suis entré dans mon unité. enfin bref, j'avais toute confiance en ce gars et j'avais raison: je lui ai confié le commandement du vaisseau et des opérations pendant le dernier mois de grossesse de Naïra, et il a géré ça comme un as. Et pendant que les Cris coulaient à flot, Lorelei est née. Sans doute le plus beau jour de ma vie...Je te souhaite d'avoir des gosses pour comprendre ce que ça fait!"

Il se rendit compte qu'il souriait. Il n'avait que de bons souvenirs de cette époque, en dehors des nuits blanches, et des séparations difficiles quand il repartait dans l'espace.


"Je continuais à bosser sur le Stellar, mais on partait jamais plus de trois jours d'affilée, ça nous permettait à tous d'avoir une certaine stabilité. J'étais pas le seul à avoir une famille. Naïra élevait notre fille du mieux qu'elle le pouvait et je profitais autant que possible des moments que je passais avec elles. C'était pas toujours évident, mais dans l'ensemble, tout se passait bien. Jusqu'au jour où ma femme m'a annoncé que notre fille était..."différente". J'ai jamais rien eu contre les mutants, mais je savais bien comment on les traitait dans le reste de la galaxie. Les écoles spécialisées et tout ce genre de conneries, c'était hors de question. Je voulais qu'elle se sente normale, ou à peu près, qu'elle puisse grandir comme tous les gosses...Sauf que j'avais pas vraiment compté sur l'arrivée des Horusiens sur Lon-Sicon. Ces enfoirés l'ont conquise en douceur, il paraît qu'il n'y a pratiquement pas eu de violence à ce moment-là, mais moi, je ne travaillais pour personne, et si je voulais continuer à accoster dans leur spatioport, il fallait que le Stellar bosse pour eux...Ca aussi c'était hors de question..."

Il s'alluma une nouvelle clope, il se sentait aussi contrarié que le jour où les faux-cons avaient bloqué sa place de parking au spatioport avec une remorqueuse et 30 soldats prêts à le rôtir sur place.

"Ca a été une période difficile. négociations forcées, menaces, et tout le tremblement... Fallait que je choisisse entre ma famille et mon vaisseau. J'ai choisi ma famille et donné ma place et mon vaisseau à Nash. J'avais pas 30 piges et j'étais déjà à la retraite...Heureusement, elle était bien préparée...On a connu quelques belles années Naïra et moi, on apprenait à Lei à gérer ses dons, à se faire discrète, et ça marchait bien. Un passé dans la contrebande, ça te rattrape toujours, ceci dit...Y en avait pas mal parmi mes vieux "potes" qui savaient que j'étais assis sur un beau pactole et qui rêvaient de faire du fric facile. A cette époque-là, les Horusiens..."collectaient" les dons à travers toute la galaxie. Quelque temps plus tôt, il avaient raflé la planète soy-ciel et récupéré les trois quarts de son peuple. Toi et moi on sait maintenant ce qu'ils comptaient faire de tout ça...Les Rehoriths en étaient au stade d'ébauche. Un vieux pote jaloux m'a dénoncé...Enfin, il a dénoncé ma petite fille..."

Là, il lui fallait quelque chose de plus fort que la bière. Il mit une dérouillée au fond de verre de whisky qu'il demanda à Ban de lui servir, et tira longuement sur la cigarette avant de reprendre:

"Les gens de mon quartier nous aimaient bien, ils nous ont prévenus quand les têtes de piafs s'apprêtaient à se pointer devant chez nous pour nous prendre Lei, et au fond de nous-même, Naïra et moi, on était toujours des soldats. On a pris du fric, des armes, et la petite, et on a mis les voiles, avec les faux-cons à nos trousses. J'avais sous-estimé l'avidité de mes anciens potes, et quand ils sont intervenus, ils avaient l'effet de surprise pour eux. Je me souviens même plus comment on a été séparés, Naïra et moi, mais on s'est perdus de vue dans la poursuite. J'avais la petite avec moi. Elle pleurait. Dès que j'ai eu une occasion de m'arrêter, je l'ai fait. J'ai posé Lei par terre, entre des caisses de marchandise et je lui ai dit de rester là, de ne pas faire de bruit, et de m'attendre, qu'il fallait que j'aide sa mère à s'en sortir...Je l'ai laissée toute seule, comme un pauvre imbécile, en espérant que les horusiens continueraient à me suivre sans la trouver. "

Il avait profondément honte de lui, honte d'avoir fait ce choix stupide, honte de ne toujours pas avoir demandé à Lei ce qui lui était arrivé ensuite.

"C'est ce qu'ils ont fait. J'en ai tué quelques-uns, mais ils ont fini par m'avoir. J'ai retrouvé Naïra au poste. On n'a pas pu se parler. On s'est juste échangé des regards sans savoir ce que l'avenir nous réservait. Trois jours après, sans qu'on m'explique rien, j'étais libre, mais pas elle. Je suis retourné là où j'avais laissé Lei, j'ai fait le tour du quartier, puis je suis rentré à la maison et reparti dans la foulée. J'ai écumé la ville pendant des jours sans jamais la retrouver. C'est en cuvant, un soir, que je suis tombé sur Al et Blum. Les porteurs des espoirs d'une rébellion naissante! Je leur ai expliqué la situation, raconté tout ce qui s'était passé...Ils ont accepté de m'aider, m'ont donné les moyens d'infiltrer le poste horusien de la ville pour libérer Naïra et m'ont juré de me couvrir en cas de coup dur. Un beau fiasco...Tout ce que j'ai trouvé dans le poste, c'était un commandant furax à qui j'ai même pas réussi à faire la peau. Naïra avait été transférée, je m'étais fait piéger comme un con pour que les têtes de piafs puissent choper les deux pseudo-résistants et pourquoi pas récupérer ma fille par la même occasion...Je crois qu'ils ont eu ni l'un ni l'autre, mais moi j'ai fini dans la Mine. C'était un coup dur et personne m'a couvert..."

Il étouffa un rire amer. Toute cette histoire était tellement ridicule!


"Pendant les dix dernières années, je me suis battu pour survivre et j'ai pioché autant d'informations que possible sur Naïra. Avoir des nouvelles de Lorelei, par contre, c'était impossible...J'ai cru au pire..."

Il s'envoya encore un whisky. Parler autant donnait soif, et il ne savait pas quoi ajouter. Il resta silencieux, tapant sur sa clope et sa bière alternativement, la mine à moitié sombre.
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Jeu 6 Juin - 7:16

Le pirate était un peu pâle.

Normal, Hawk venait de mettre le point sur un sujet que Ban essayait d'occulter depuis qu'il connaissait Lorelei. "La condition de mutant." Et le pirate avait beau vouloir faire semblant de pas comprendre, il se doutait bien qu'un jour il serait forcé de réaliser que non, les pouvoirs de Lorelei ne sont pas normaux. Des pouvoirs multiples. Les mutants n'ont PAS de pouvoirs multiples. Les seuls à en avoir sont...

Le pirate tira méchamment sur sa clope. Il avait voulu dire un truc gentil sur les compétences de Lorelei, c'est qu'elle était bonne en infiltration, la bougresse ! Et visiblement, son père n'y était pas pour rien... Mais il avait loupé sa chance et se retrouvait avec la nouvelle de merde à annoncer.


"Hawk... Ehrm... Bon, écoute, je sais que des fois, nos sentiments prennent le pas sur notre jugement et on peut se retrouver à agir violemment. Alors je sais que tu vas me péter la gueule pour ce que je vais te dire, je ne t'en veux pas, mais, juste, si tu pouvais éviter de me péter les dents et la bouteille de whisky ce serait cool..."

Ban glisse un pauvre regard à Hawk, prend une grande inspiration et...


"Lorelei... Arrrh, je sais pas comment te dire ça, je sais pas prendre des gants, tu le sais bien... Bref, Lorelei... Est une Rehorith. Régénération, télépathie, télékinésie... J'en passe et des meilleurs qui me reviennent pas là tout de suite, mais elle a fait montre de pouvoirs multiples et dissociés. Certains pouvoirs sont suffisamment larges pour qu'on aie l'impression qu'il y en aie deux, tu vois ? Un mec qui fait des flammes peut faire de la lumière, ou de la chaleur sans flammes. Mais le principe de base reste le même. Y a pas de principe de base commun entre la télépathie et la régénération. Et les mutants, n'ont qu'un seul et unique pouvoir. Le frère de Danny peut changer sa peau en adamantium ou un truc du genre et c'est tout. Pas de super force, pas de super réflexes, par exemple. Tu peux arriver à la même conclusion que moi tout seul, alors je vais te laisser le temps de me péter le crâne, juste évite les dents si possible, d'accord ?"

"Ah, et avant ça, si je peux me permettre... Effectivement, tu t'es planté, tu as fait le mauvais choix, et une connerie. Mais ça ne reste que ça : Une connerie. Une erreur. Ce n'est pas une trahison, un péché mortel contre l'humanité ou autre chose qu'une simple et toute bête erreur de jugement dans une situation difficile. Ca aurait pu être le bon choix, ça ne l'a pas été. Certes, il faut que tu acceptes tes responsabilités mais il n'y a pas NON PLUS de quoi te couper la tête. Bordel, faire confiance à Al et Blum me paraît vachement plus con. Mais encore une fois t'étais désespéré, pas de quoi te jeter la pierre. Lorelei est en vie, tu es en vie, je parierai mon manteau que ta femme est en vie. Rien n'est définitif. Je dis pas qu'arranger les choses va être facile, mais tu as encore une chance d'arranger les choses, garde ton désespoir pour quand il n'y en aura plus, de chances. C'est bon, je suis prêt, tu peux y aller, tu te sentiras mieux après."
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Jeu 6 Juin - 11:52

Télépathie? Télékinésie?
Hawk ignorait que Lorelei disposait de tels pouvoirs. Il l'avait vu combattre avec ses griffes, avec le don unique qui lui permettait de donner à ses os la puissance et la solidité du métal, de modifier sa structure osseuse pour devenir une arme à elle seule. On l'avait prévenu que ce don pourrait évoluer, mais comme Ban il savait qu'elle ne pourrait pas en acquérir d'autres...
Les mutants n'avaient droit qu'à un don...
L'Empire volait ces dons pour créer les Rehoriths...
Les yeux de Hawk s'écarquillaient de plus en plus alors qu'il réalisait ce fait. Il écrasa ce qu'il restait de sa clope sans même s'en rendre compte.
Ban avait raison, la Lorelei qui voyageait avec eux était une rehorith...
Cette Lorelei n'était pas sa fille.
Les Rehoriths étaient crées in vitro, à partir du sang d'autres créatures.
Alors sa véritable fille...
Hawk fronça lentement les sourcils. Ses yeux s'emplirent de tristesse et de colère mêlées.
Ban disait que ce n'était qu'une connerie...Et Lei, alors? Sa petite Lei? Si celle qui était avec eux pouvait utiliser les dons de sa fille, alors qu'était-il advenu de la Lorelei d'origine?
Si l'Empire avait fini par l'avoir...
Hawk ne dit rien. Il se leva d'un bond, ne fracassa pas la tête de Ban, et se dirigea fermement vers la sortie. Après avoir ouvert la porte, il s'éloigna, d'un pas lourd et déterminé, vers le cockpit.
Il ne croyait pas au hasard. Une rehorith de lignée L ne pouvait pas se déplacer seule et se joindre à un groupe de pirates sans raison. Il comprenait mieux comment elle les avait trouvés...Pinko...Leur lien était indéfectible, elle avait suivi sa piste.
Pourquoi? Pourquoi était-elle restée ensuite? Quelle était sa mission?
Il n'y avait pas de hasard. Quelqu'un l'avait envoyée. Quelqu'un qui savait que Hawk la prendrait pour sa propre fille et ne se douterait de rien.
Etait-elle une espionne? Une tueuse?
Il la trouva dans le cockpit, assise dans le fauteuil de co-pilote, trafiquant le tableau de bord comme elle en avait l'habitude. Elle se leva avant qu'il arrive à sa hauteur et lui fit face, comme si elle l'attendait.
Du haut de la rage de Hawk, elle semblait minuscule. Il pouvait la tuer d'un seul coup de poing, s'il était assez rapide. Mais elle ne se laisserait pas faire.
Elle le fixait avec une sorte d'incompréhension dans le regard qui le fit douter. il se dit qu'avant de frapper, il devait tirer les choses au clair.


"Qui es-tu? Qu'est-ce que tu fous ici?"
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Jeu 6 Juin - 12:12

Lorelei ne dit rien. Elle tient tête à Hawk mais ne semble pas comprendre de quoi il compte l'accuser.
Elle serre les poings, comme si elle était prête à répliquer s'il l'attaquait. Elle doit pouvoir aisément ressentir la colère de l'humain. Après de longues secondes de silence, la dureté de ses traits s'adoucit légèrement.


"Papa..."

La gifle part. Elle n'est pas forte, mais surprend tout de même la jeune femme, qui lève une main contre sa joue et détourne finalement les yeux. Hawk demeure immobile, mais hausse le ton:


"Je ne suis pas ton père! Ton mensonge ne prend plus! Dis-moi qui tu es réellement, qui t'a envoyée ici et pourquoi!"

Lorelei ne relève pas les yeux vers lui, elle semble désemparée. Elle met un certain temps à répondre:

"Je m'appelle Lorelei...J'ai été capturée par un marchand d'esclaves...Ban m'a libérée, et..."

Elle se retourne finalement vers lui, les larmes aux yeux.


"Tu étais là, c'est tout. Je suis restée parce que tu étais là. "
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Jeu 6 Juin - 12:26

Hawk resta planté là comme un imbécile. Elle semblait si sincère....
Elle était peut-être un agent de l'Empire mais il avait pitié d'elle.
Jusqu'à quel point les Horusiens pouvaient-il trafiquer leurs créations? Et si elle était vraiment convaincue d'être sa fille?
Il ne savait pas quoi faire. Cette rehorith n'était pas là par hasard, mais elle ne semblait pas consciente de sa propre nature. Ou peut-être jouait-elle son rôle à la perfection.
Il ne pouvait pas la battre à mort sans preuve de sa culpabilité, il avait toujours été juste, mais il ne pouvait pas non plus la prendre dans ses bras pour la consoler sans preuve de sa sincérité.
Elle était peut-être une bombe à retardement...
Il la dévisagea sans se laisser attendrir.
Connaissait-elle la vraie Lei? Avait-elle la moindre information à son sujet? Savait-elle qui elle était? Ce qu'elle avait traversé?
Savait-elle si Lei était toujours en vie?
Non. Si elle ne savait pas qu'elle était une rehorith, comment pourrait-elle répondre à ces questions?
Il se tourna vers le SAS, la laissa tranquille, et sortit prendre l'air un moment.
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Midô Ban le Jeu 6 Juin - 16:39

Ah, Hawk savait que les Rehoriths étaient créés in vitro. Le pirate, qui lui-même n'avait pas trop fait attention à l'information, ignorait que son associé y aie eu accès. Ce qui expliquait la différence de réaction entre ce que Ban avait prévu et ce que Hawk avait choisi. On passait de "Ma fille, qu'est-ce qui t'est arrivé" à "C'est un clone !". Ce qui, en tant que parent, n'éveillait pas les mêmes instincts, ou les mêmes réactions.

Alors le pirate poursuivit Hawk, mais les deux avaient eu le temps d'échanger quelques mots et de finir par bouder, grosso modo. Bon, le vieux con n'en était pas venu aux mains, et tant mieux ! Par contre il était parti pour se barrer, et ça c'était moins bien.

Bon... Gérer cette situation de merde.

Il décida de commencer par Lorelei, après tout, il l'avait sous la main.

Sans lui demander son avis, il la prit contre lui, d'une part il s'agissait d'une étreinte parfaitement sincère, et d'autre part, cela lui permettait de lui glisser quelques mots à l'oreille.


"Du calme. Tout va bien se passer. On est en train de dénouer tout ce bordel, donc du coup, ça ne se fait pas sans heurts. Ne t'inquiète pas. Reste là, je vais le ramener et je t'expliquerai tout, d'accord ? Et comment ça, t'es même pas restée un tout petit peu pour moi ? Je me sens outré !"

Finit-il avec un sourire, avant de l'embrasser sur le front et de partir à la poursuite du père qui faisait sa crise d'ado.

Il le rattrapa sans mal avant qu'il ne s'éloigne trop, et l'invectiva.


"Putain Hawk ! Du calme ! Souviens-toi ce que je t'ai dit sur les chances d'arranger les choses, bordel ! Pourquoi tu as cette apparence, Hawk, hein ? Qu'est-ce que t'en sais ? Qu'est-ce que j'en sais si je ressemble à Andante un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout, et si c'est parce qu'il m'a filé de son pouvoir, ou s'il m'a filé de son pouvoir parce que je lui ressemble, au fond de moi ? Il peut y avoir des dizaines d'explications ! Les têtes de con ont pu trouver de son matériel génétique qu'elle aura laissé en s'enfuyant et l'auront utilisé, ou ils ont pu essayer de trouver un autre moyen de créer des Rehoriths ! Ca PEUT être ta fille, Hawk, alors du calme ! Elle ne les a pas cachés ses pouvoirs ! Et elle n'est PAS sous le contrôle de l'Essence ! Grosso Modo, ça veut dire qu'elle n'est PAS asservie aux Horusiens, au contraire de quasi tous les Rehoriths qu'on a vu jusqu'à présent ! C'est une Rehorith, mais elle n'est pas une Rehorith normale. Alors ne la condamne pas trop vite, merde ! Putain, si on lui avait demandé si c'était une Rehorith elle nous aurait répondu oui. Tu sais comment elle fonctionne merde ! Tu lui demandes rien elle te dit rien, tu lui demandes n'importe quoi et elle te le dit. Alors oui, on va lui poser quelques questions, oui, mais on peut lui poser normalement, merde !"

Le pirate fronce des sourcils.


"Et tu auras tes réponses, Hawk. Et moi aussi. Par contre, même si ce n'est pas ta fille, même si c'est un agent double dormant, quelle que soit la situation réelle, tu ne toucheras pas à un seul de ses cheveux avec tes gros poings. Je ne l'ai pas invitée dans ce vaisseau parce qu'elle est ta fille, merde ! Qu'elle le soit, ou non, ou toutes les possibilités entre les deux, ça change rien au fait qu'elle fasse partie de MON équipage ! Son identité ne change pas un virgule de ce qu'elle représente pour moi, alors tu peux serrer les poings, tu peux défoncer Jack-e, tu peux m'en coller une, mais tu ne la toucheras pas plus que tu touches Pinko. Et d'ailleurs, si on pouvait éviter de lui donner un tel spectacle à la petite, ce serait bien. Tu peux m'envoyer voler contre la carlingue du vaisseau, mais si tu essaies de lui accorder le même traitement, ou même un dixième, un centième de ça, c'est TOI qui va voler. Je te rappelle que botter des culs est MA spécialité, Chogan !"

Le pirate hausse les épaules.

"Alors on va se calmer, tous, parce que ce genre de conneries met tout le monde à cran, bon surtout vous deux, mais même... Bordel Hawk ! Tu sais que tu déconnes à pleins tubes quand MOI je suis obligé de t'appeler au calme !"

Ban s'approche et pose une main sur l'épaule de Hawk.


"Ecoute... Tu ne vas pas me croire, mais je sais ce que tu ressens. Tu croyais avoir retrouvé la personne la plus importante à tes yeux, pour en fait t'apercevoir que non il y a en fait tout un tas de bordel à gérer. J'ai ressenti exactement ça avec Danny. Quand je l'ai retrouvée je pensais pouvoir me rattraper de n'avoir pas su la protéger de ses propres pouvoirs. Sauf que quand je la retrouve, elle m'a oublié, puis elle perd conscience, puis quand elle se réveille, on constate qu'elle s'est mis en phase avec sa salope intérieure et que finalement, je vais pas pouvoir la sauver aujourd'hui. Ou demain. Que le but qu'on croyait à portée de main est en fait bien lointain. Mais ce n'est pas un mirage, Hawk ! Soit la Lorelei à bord de mon vaisseau est ta fille, soit elle est une MEGA PISTE pour la retrouver ta fille. Là, tu comprends ? Ca ne sert à rien de t'emporter maintenant ! Il faut comprendre la situation et pour ça il faut demander à Lorelei."

Le pirate grince des dents.

"Et merde, Hawk. Même si ce n'est pas la Lorelei que tu as élevé pendant des années, est-elle moins ta fille ? Tu t'en fous, elle peut crever sur le bas côté parce qu'elle a beau avoir ton putain de code génétique, il y a autre chose, des petits bouts d'autres codes génétiques ? Qu'est-ce qu'on s'en fout, sérieux ? Elle te regarde comme une fille regarde son père. T'as besoin d'autre chose ? Bordel, Hawk, soit cette Lorelei est la seule Lorelei, soit t'as deux filles, et puis c'est tout ! Si c'est un agent dormant alors il faut la sauver des connards qui lui donnent des ordres. Si elle est perdue parce qu'elle n'est plus en contact avec l'Essence et qu'elle ne fait plus la différence entre elle et la personne dont elle est issue il faut l'aider à s'affirmer en tant que personne. Si c'est une ennemie, il faut la convertir, si c'est une gamine perdue il faut l'aider. Là, tu comprends ? Dans le meilleur des cas c'est ta fille, dans le pire, c'est sa jumelle maléfique. Dans les deux cas t'es dans la merde. Dans le second, tu es doublement papa. Normalement des félicitations sont à l'ordre du jour dans ce genre de situation, non ? Tu réagirais comment si demain on apprenait que Pinko est la sosie d'une gamine qu'on croise dans la rue, qu'elle considère ses parents comme les siens et que le père la regarde comme un monstre ? Tu lui casserais les dents, on est d'accord, non ? Parce que MOI je lui casserai les dents ! Pinko est Pinko, c'est pas un monstre parce qu'elle a l'immense privilège d'être le joujou de savants fous. Elle a pas demandé à être une Rehorith et elle peut être quelqu'un de très bien malgré ça. Putain, Hawk, tu comprends ce que je veux te dire ?"

Ban se frotte le crâne et se détourne du vieux con.


"Va taper sur un mur ou sur un connard, calme-toi, et reviens. Je vais essayer d'arranger les choses avec Lorelei. Puis de tirer cette situation au clair."

Le pirate retourne sur son vaisseau et, espérant qu'il n'ait pas droit à une mauvaise surprise au retour, appelle.

"Lorelei ?"


Dernière édition par Midô Ban le Jeu 6 Juin - 19:18, édité 1 fois (Raison : L'admin est une putain de ninja ! xD)
avatar
Midô Ban

Messages : 775
Points : 776
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Hawk McKinley le Jeu 6 Juin - 21:16

Blablablablabla. Hawk se rendit sourd pour l'occasion.
Il attendit que Ban lui lâche les basques pour marmonner:


"Comme si j'avais besoin de toi pour réfléchir, gamin..."

Il n'était pas idiot, il comptait bien envisager toutes les options. Du reste, il avait perdu l'intention de faire du mal à la fille quand elle s'était défendue, avec pour seule arme ses petits yeux de cocker.
Il avait eu le projet de casser quelques dents avant même que Ban en évoque la possibilité, alors il descendit le pont du vaisseau et s'éloigna calmement vers les faubourgs, les mains dans les poches et la mine renfrognée.
Alors qu'il arrivait à hauteur des premières habitations, il se demanda s'il avait assez de Cris en poche pour se payer une visite chez le barbier et un costard.
avatar
Hawk McKinley

Messages : 117
Points : 127
Date d'inscription : 20/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Lysensei le Jeu 6 Juin - 21:22

Lorelei s'est assise sur la banquette, en face d'une Pinko qui la dévisage d'un drôle d'air.
La jeune femme n'a pas l'air dans son assiette, mais elle ne pleure pas pour autant.
Tout chat sauvage qu'elle est, lorsque Ban l'interpelle, elle tourne les yeux vers lui et répond sèchement:


"Tu comptes m'interroger?"

Maintenant qu'elle doit avoir la sensation d'être l'ennemie numéro un, elle ne se laissera sans doute pas réconforter facilement.
avatar
Lysensei
Admin

Messages : 4076
Points : 4645
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 30
Localisation : Partout!

Voir le profil de l'utilisateur http://horusia.tonempire.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ibris] Spatioport

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum